Bien preparer l"entree en retraite
Accès direct à l'EDITO On en parle dans la presse Découvrez notre page Facebook Découvrez notre page Twitter Un accompagement, un soutien, une écoute.
Comment l'annoncer ? Etre le plus clair possible avec son parent___________________

Assumer sa décision, c’est aussi limiter l’angoisse de son parent dans ce moment anxiogène.

Si l’entrée en maison de retraite est envisagée, c’est en raison de la fragilité physique ou psychique de votre parent.  Il serait tout à fait illusoire de penser que cette fragilité l’empêche de percevoir ce qui est en train de se jouer pour elle. Il est donc important de poser des mots sur ce qu’il sent, ce qui l’inquiète. Sinon les non-dits, votre gêne, les préparatifs plus ou moins dissimulés vont augmenter son angoisse. Il est capital que vous puissiez lui expliquer ce qui va se passer pour lui, et les raisons qui vous poussent à agir ainsi. Le temps est un facteur précieux : plus vous aurez anticipé avec votre père, votre mère ou votre conjoint, ce passage, en en parlant, en l’associant à la prise de décision, à la recherche d’établissement, moins il sera difficile.

Cependant, même bien préparé, il s’agit toujours d’un moment douloureux. C’est une page qui se tourne, l’entrée dans la dernière partie de vie. Votre parent aura également besoin que vous entendiez son désarroi sans chercher à le minimiser ou le nier. Assurez-le juste que vous êtes à ses côtés et que vous ne l’abandonnerez pas dans ce passage en respectant le principe de dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit.