Bien preparer l"entree en retraite
Accès direct à l'EDITO On en parle dans la presse Découvrez notre page Facebook Découvrez notre page Twitter Un accompagement, un soutien, une écoute.
Quelle solution d'hébergement ? L'EHPAD ? Qu’est-ce que c’est ?___________________

Il s’agit d’un « Etablissement d’hebergement pour personnes âgées dépendantes ». Etablissement médicalisé, il est habilité à recevoir des personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie. C’est ce que l’on appelait autrefois “maison de retraite”. On parle encore parfois d’EHPA pour Etablissement d’Hebergement pour personnes âgées, des maisons de retraite ne recevant pas de personnes en situation de handicap, mais en 2010 déjà 80% d’entre eux avaient été transformés en EHPAD, et la proportion ne cesses de croître.

Toutefois, en cas de maladie d’Alzheimer ou trouble apparenté, il convient de choisir un établissement équipé d’unités adaptées. Si celui que vous avez contacté n’en possède pas, il peut refuser l’entrée de votre parent.

L’EHPAD. Quel coût ?
Vivre en EHPAD coûte en moyenne 1857 € par mois ce qui correspond à un tarif journalier de 61€. Mais ce prix peut être multiplié jusqu’à deux fois dans certaines Régions et certains établissements.

Que recouvre ce tarif ?

- Le tarif d’hébergement qui couvre les frais d’hôtellerie, de restauration, et d’animation. Il est égal pour tous les résidents d’une même structure.

- Le tarif dépendance qui couvre les frais d’aides et de surveillance nécessités par l’état du résident. Il est donc fonction de son niveau de dépendance et est calculé en fonction de la grille AGGIR.

- Le tarif soin qui est utilisé pour la rémunération des équipes médicales et para médicales. Il n’est pas à la charge de la personne, il est directement versé à l’établissement par l’Assurance Maladie. Attention toutefois, lorsque le résident fait venir un médecin de l’extérieur, il doit s’acquitter du prix de la visite à domicile. De même, lorsqu’il doit subir des examens, recevoir des soins de professionnels extérieurs (podologue par exemple) ou être hospitalisé les sommes engagés sont les mêmes que s’il vivait à domicile.

Les frais supplémentaires facultatifs
Si vous le souhaitez, la plupart des EHPAD proposent un service de lingerie, moyennant quelques dizaines d’euros mensuels. Si vous optez pour ce service, veillez à ne pas fournir de vêtements trop fragiles. Les machines sont des appareils de collectivité et il n’est pas du tout sûr, qu’on lavera à la main le chemisier en soie de votre mère ou le pull en cachemire de votre époux! De même, certains établissements, lors de l’admission, vous proposeront également, toujours moyennant finance, d’étiqueter les vêtements de votre parent.

Qui fait quoi dans un EHPAD ?

- Le directeur : c’est le chef d’établissement. Il a la responsabilité de tous les personnels employés dans l’EHPAD. C’est lui qui vieille à la conformité et à l’entretien des locaux, qui organise le travail des équipes, qui est le garant du bon accueil de votre parent et de son confort au quotidien.

- Le médecin coordinateur :
c’est la deuxième personne que vous rencontrerez lors des démarches de pré-admission. En effet, pour que votre parent soit admis au sein de l’établissement, le médecin coordinateur doit émettre un avis favorable. S’il estime que l’EHPAD n’est pas suffisamment équipé pour prendre celui-ci correctement en charge ou s’il diagnostique un état de santé trop dégradé, il pourra refuser l’entrée. Il pourra alors vous être conseillé, selon les cas, de vous orienter vers un établissement pourvu d’une unité Alzheimer, vers un centre de soins de suite ou un service de soins palliatifs. Les autres missions du médecin coordinateur consistent à organiser les soins à dispenser à chaque résident en établissant un lien entre les autres soignants (y compris le médecin traitant que vous aurez choisi), à conseiller le directeur, à s’assurer de la formation du personnel soignant. Il est également l’interface indispensable entre l’EHPAD et l’hôpital lorsqu’un résident doit subir des examens ou des soins à l’extérieur.

- Le cadre de santé : c'est la personne qui a en charge les personnels para médicaux (infirmier et aides-soignants). Il encadre les équipes, gère les plannings et le matériel.

- Les infirmiers : leur rôle est d’administrer les traitements prescrits par le médecin et d’alerter celui-ci en cas de modification de l’état de santé de la personne.

- Les aides-soignants et auxiliaires de vie : ils ont pour mission d’apporter une aide aux gestes de la vie quotidienne : repas, toilette, promenade notamment.

- Le psychologue : sa présence n’est pas obligatoire au sein des EHPAD, mais elle représente un plus incontestable. Le psychologue est à l’écoute des résidents et des familles, de leur souffrance psychique. Il aura souvent la charge de désamorcer les conflits qui pourraient survenir entre la famille et le personnel, voire au sein des équipes. Dans un lieu qui confronte à la mort soit dans le réel, lors de la disparition d’un résident, soit dans l’anticipation d’une étape que l’on sait irrémédiable et de plus en plus proche, le psychologue peut aider les résidents comme les soignants à parler des angoisses générées par cette proximité.

- Le ou les animateurs : ils ont en charge l’organisation d’activités destinées à stimuler les personnes et rompre la monotonie des jours : chant, dessin, jardinage, revue de presse, sorties, etc. Dans certains établissements, des intervenants extérieurs peuvent également proposer des animations ponctuelles ou régulières.

- La gouvernante : présente dans certains établissements, elle encadre les femmes de ménage et organise leur travail.